Publié par : Marina | 24 février 2011

Bienvenue sur SCAMtourisme!

Bienvenue par chez nous, chers voyageurs! Tirez-vous donc une bûche!

SCAMtourisme c’est 4 filles aux personnalités aux antipodes, qui travaillent totalement en harmonie pour vous faire découvrir tous les attraits que possède notre belle province, le Québec. Malgré le fait que l’on se soit creusé les méninges afin de s’entendre sur les aspects à couvrir, le résultat, croyez-nous, est « écœurant » (lisez ici merveilleux)!

SCAM: Mot d’origine anglaise désignant une arnaque. SCAM, c’est non seulement la première lettre de tous nos prénoms, mais c’est aussi ce que l’on veut vous éviter quand vous viendrez nous faire un petit coucou! Nous vous donnerons une multitude de suggestions afin de rendre votre séjour parmi nous des plus agréables.

Sarah, la gourmande, vous fera découvrir la gastronomie québécoise sous tous ses angles.

Constance, la branchée, est pour vous à l’affût de tout ce qui a trait à la scène culturelle.

Anne-Marie, la sportive, sera toujours prête à vous initier au plein air québécois.

Marina, l’intello, vous fera découvrir les richesses historiques de notre patrimoine.

Nous ferons tous les efforts possibles afin qu’en repartant du Québec, vous vous disiez « Je me souviens ».

Sur ce, bonne lecture et bon séjour!

PS: Pour rendre votre visite plus agréable, n’hésitez pas à consulter nos catégories afin de faciliter vos recherches!

Publié par : cstatho | 4 avril 2011

Le Grand Rire de Québec

Si vous voulez rire un bon coup et que vous avez envie de découvrir Québec, une autre grande ville de la province de Québec, le festival du Grand Rire de Québec est l’activité estivale pour vous.


Le Grand Rire de Québec a lieu, comme son nom l’indique, dans la ville de Québec, soit à presque deux heures de Montréal. Présenté au mois de juin, au beau milieu de l’été québécois, le Grand Rire de Québec offre des spectacles d’humour extérieurs et intérieurs. Pour les spectacles extérieurs, on monte une immense scène et les gens peuvent s’installer comme bon leur semble, avec des chaises pliantes ou des couvertures ; c’est donc une ambiance très conviviale et chaleureuse. Les spectacles intérieurs, plus souvent qu’autrement les galas payants, sont présentés dans de grandes salles comme le Grand Théâtre de Québec.

Le festival est surtout connu pour ses galas, très souvent animés par de grandes vedettes de l’humour. Lors de la prochaine édition, on présentera un gala animé par Anthony Kavanagh, un humoriste québécois d’origine Haïtienne, qui connaît un très grand succès en France, ainsi qu’un autre animé par Mario Jean, une grande vedette de l’humour au Québec.

Une autre particularité du festival du Grand Rire de Québec est qu’on y présente souvent des humoristes de la relève. Vous pourrez ainsi assister à ce qui pourrait être les débuts du plus grand humoriste de demain. En fait, tout le monde y est passé ; c’est, en quelque sorte, une école pour les jeunes humoristes.

Alors que le Festival Juste Pour Rire de Montréal est d’une plus grande envergure, les prix du festival du Grand Rire de Québec sont plus modiques, ce qui facilite l’accès à plus de gens. En plus de découvrir des humoristes moins connus à Montréal, vous aurez le droit à une ambiance beaucoup plus conviviale et vous vous sentirez très vite à votre aise.

Au festival du Grand Rire de Québec, il n’est pas question de s’ennuyer. Que vous soyez venus pour les vedettes de l’humour ou pour découvrir les humoristes de la relève, vous êtes certains de repartir avec un bon souvenir et, surtout, le sourire aux lèvres.

Constance

Publié par : Sarah | 3 avril 2011

Une journée dans le Quartier Chinois

Si ce n’est pas déjà fait, dépêchez-vous d’ajouter le Quartier chinois de Montréal à votre carnet de découvertes gastronomiques. C’est un paradis pour les gourmands, qui peuvent s’y promener pendant des heures. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, alors je vous emmène avec moi à la recherche des meilleurs endroits pour vous remplir la panse.

Premier arrêt pour un déjeuner réussi :  Ruby Rouge. Ce restaurant est ce qu’on appelle couramment un dimsum. Le but de ce dernier est de se réunir avec la famille ou les amis autour d’un thé avec divers petits plats pour discuter. Il y a énormément d’action : pour commander, vous devez choisir parmi les innombrables plats que les serveuses vous proposent en passant avec leurs chariots et leurs casquettes rouges, et le  service n’est qu’en anglais. Chaque plat vous est chargé 3,25$ ce qui est déjà bon, mais un petit truc : si vous arrivez avant 10 heures, tout est à moitié prix.

Ensuite, pour vous sucrer le bec, passez au petit kiosque qui vend de la barbe de dragon sur la rue d’à côté. Cette friandise en filaments est composée de sucre, de sirop de maïs, d’arachides et l’ingrédient clé : de la gelée de farine de riz. Pour quatre dollars, vous en aurez six morceaux, mais attention : il est tentant de tous les manger du premier coup!

Barbe de Dragon

Bonbons à la barbe de dragon

Miammm

Pâtisserie Callia

Si vous êtes un amateur de desserts qui ne se lasse jamais,  il faut vous promener dans les pâtisseries du Quartier chinois. Il y en a plusieurs et elles sont toutes à essayer : Harmonie, Calliaet la liste est  longue. Lorsque vous y êtes, je vous conseille de prendre ce que votre instinct vous dit d’essayer : il y a tellement de choix et  elles sont si peu chères que vous pouvez y revenir autant de fois que vous le voulez.

Miammmm

Mmm...

Haricots rouges, thé vert, tarot, crème au beurre, noix de coco, sésame, les ingrédients sont aussi variés qu’appétissants. C’est ça, la magie des pâtisseries du Quartier chinois.

Si vous faites un arrêt dans une des épiceries de la rue, promenez vous dans les allées. Profitez-en pour regarder les étalages colorés et compacts. Vous y trouverez des aliments que vous connaissez probablement, mais également des produits typiquement chinois (certains emballages sont d’ailleurs écrits seulement en mandarin). Les herboristeries valent également le détour : dans ces endroits sont vendus des dizaines d’aliments différents, et chacun sert à soigner une maladie ou une autre. Du poisson séché aux fruits, laissez votre regard vagabonder. Vous serez épaté par ce que vous verrez !

Épicerie

Allée dépicerie

Maintenant, vous avez votre itinéraire de la journée tout tracé. N’oubliez pas, la clé ici est de prendre son temps !  Après l’avoir fait, vous ne pourrez vous empêcher d’y retourner, c’est promesse tenue !

Sarah

Le Quartier chinois de Montréal est situé tout près de la station de métro Place-d’Armes.

Se rendre au Ruby Rouge :

http://maps.google.ca/maps/place?cid=1832454081424150343&q=quartier+chinois&hl=fr&sll=45.508234,-73.559993&sspn=0.006295,0.006295&ie=UTF8&ll=45.51361,-73.569603&spn=0,0&z=16

Se rendre chez Harmonie :

http://maps.google.ca/maps/place?cid=4391067956393301207&q=harmonie&hl=fr&sll=45.506935,-73.560816&sspn=0.006295,0.006295&ie=UTF8&ll=45.512332,-73.570418&spn=0,0&z=16

Tous les autres services sont situés à proximité les uns des autres.

Publié par : Marina | 3 avril 2011

Le Château Ramezay: plus qu’un simple musée

         Le Château Ramezay, converti en musée en 1895, est donc officiellement le plus ancien musée privé d’histoire du Québec. Situé en plein cœur du Vieux-Montréal, un quartier plutôt historique, il est l’un des derniers vestiges du régime français. Place à un lieu qui a tout de même vu le Général Montgomery et Benjamin Franklin franchir ses portes!

Château Ramezay

  Le bâtiment en soi a été construit en 1705 afin de servir de résidence au gouverneur de la ville de Montréal de l’époque, Claude de Ramezay, puis à de nombreux autres gouverneurs par la suite. Suite à une décision de la ville de vendre le bâtiment désormais inutile, la Société d’archéologie et de numismatique de Montréal conclut une entente avec la municipalité, promettant d’y installer un musée et une bibliothèque publique. C’est ainsi que naît le projet, qui verra le jour deux ans plus tard. Depuis, le lieu a été classé comme Monument historique en 1929, le premier à être nommé ainsi au Québec, en plus d’être par la suite désigné comme lieu historique national du Canada en 1949.

À l’intérieur du musée

      

   Possédant une collection basée essentiellement sur les dons de collectionneurs privés, le Musée possède ainsi plus de 30 000 œuvres de natures très différentes. Que ce soit parmi les manuscrits ou les œuvres d’art, la mission de ce lieu historique a toujours été de présenter des éléments forts de l’histoire de Montréal et du Québec. Sa récente exposition permanente se consacre ainsi à l’histoire de la ville et de la province, de la préhistoire amérindienne jusqu’au début des années 1900.

         Depuis son ouverture, le Château Ramezay a présenté de très nombreuses expositions, toutes à caractère historique, en plus d’avoir mis en place des animations de «personnages» du château, qui racontent leur vie d’antan. Un important projet de restauration commencé en 1997 a permis la construction du Jardin du Gouverneur, un jardin dessiné typiquement dans la mentalité des nobles de la Nouvelle-France du XVIIesiècle.

Le Jardin du Gouverneur

 

À proximité : La Place d’Armes, le vieux séminaire de Saint-Sulpice, le lieu de fondation, l’Hôtel de ville, la chapelle Notre-Dame-de-bon-secours,… Tout peut être visité à pied dans le Vieux-Montréal, le quartier le plus historique de la ville!

 Marina

Adresse Internet officielle:http://www.chateauramezay.qc.ca/fra/

Pour s’y rendre: http://www.chateauramezay.qc.ca/fra/musee-info.php

À voir dans la section lien: le site du Vieux-Montréal, il fourmille d’informations!

Publié par : Sarah | 3 avril 2011

Au pays du Matin calme

Pour continuer dans la veine des restaurants asiatiques montréalais, je vous  emmènerai cette fois-ci chez Hwang Kum . Si vous aimez la cuisine très épicée et les plats relevés d’ail ou de piment, la gastronomie coréenne est pour vous.

Bibimbap

Bibimbap avant

Bibimbap2

Bibimbap une fois mélangé

Situé sur Sherbrooke, Hwang Kum est un tout petit restaurant mignon où tout est fait de bois : tables, chaises, portes, même les murs. Sur ces derniers sont placés de petites décorations, dont des Hanbok, le vêtement traditionnel coréen.  Le serveur, très gentil, nous sert avec le peu de français qu’il possède et répond du mieux qu’il le peut à nos questions concernant les plats (mais il comprend très bien l’anglais).

soupe poisson

Soupe de nouilles et de poisson

 Le menu est principalement composé de plats contenant de la viande ou du poisson, soit avec des nouilles, soit sous forme de soupe. Les cuisines sont visibles aux clients, on peut voir toute la préparation du plat que nous avons commandé. Pour patienter, le serveur nous apporte une variété de légumes cuisinés à la coréenne (dont certains sont extrêmement  épicés). Lorsque les plats arrivent, ils sont encore fumants et bouillants. Et que dire des portions ? Plus que généreuses. À essayer absolument : le bibimpab, un plat composé de viande, de légumes sautés, de riz et d’un œuf sur le plat. En sortant du restaurant, vous aurez un petit goût de «revenez-y».

Sarah

Lien pour s’y rendre :

http://maps.google.ca/maps/place?cid=13641835523416315543&q=hwang+kum&hl=fr&sll=49.891235,-97.15369&sspn=40.713058,78.662109&ie=UTF8&ll=75.541113,-175.957031&spn=0,0&z=3

Older Posts »

Catégories