Publié par : Sarah | 19 mars 2011

Une pleine dose de petites douceurs !

En matière de desserts, les Québécois ne donnent pas leur  place. La preuve : la tarte au sucre et les pets de sœur. Deux desserts succulents, qui sont présents dans toutes les familles québécoises. Ce sont des desserts de fête, à consommer avec modération, car ils sont très sucrés (même si ce n’est pas l’envie qui manque) !

Tarte au sucre

Tarte au sucre

La tarte au sucre québécoise se distingue des autres tartes semblables en Europe de par son utilisation du sirop d’érable ou de la cassonade (c’est au goût) pour faire la garniture. On ajoute à cela de la crème, du beurre, du sucre et de l’extrait de vanille.  La croyance populaire affirme que ce dessert nous vient de nos ancêtres, qui travaillaient de grosses journées dans les bois et les champs. Afin de continuer la journée  efficacement,  ils voulaient un dessert nourrissant pour avoir de l’énergie au travail.

Les pets de sœur, à ne pas confondre avec les pets de nonne français qui sont des beignets soufflés, sont un dessert essentiellement composé de pâte au beurre et de sucre (un peu comme la tarte au sucre en fait, mais sans le sirop d’érable !). Cette fois-ci, la pâte est coupée en lanières et on y étale un mélange de cassonade et de margarine. Ensuite elle est roulée en cylindre et cuite ainsi, d’où son aspect de spirale.

Pets de soeur

Pets de soeur

 Son origine reste encore nébuleuse (décidément, il est difficile de trouver d’où viennent nos plats typiques) mais le nom du dessert n’y est probablement pas étranger. Au Québec, l’expression : « C’est un pet !», en parlant d’une tâche à accomplir, signifie que c’est quelque chose de facile à faire. La rumeur dit que les pets de sœur étaient à l’origine faits avec la pâte restante des desserts précédemment cuisinés, pour éviter le gaspillage.

Pour goûter à  la tarte au sucre classique, rendez-vous à la Binerie Mont- Royal (le même endroit qui sert le pâté chinois), où elle est servie à l’année. Par contre, comme nous sommes en plein dans le temps des sucres, plusieurs restaurants populaires comme Saint-Hubert  la proposent comme dessert. Ils sont présents à travers le Québec, alors il sera facile d’en trouver!

Les pets de sœur sont malheureusement très difficiles, voire impossibles à trouver au restaurant. Le mieux est d’aller voir dans les pâtisseries qui seront sur votre chemin. Sinon, vous pourrez essayer d’en faire vous-mêmes, pourquoi pas !

Si vous voulez tenter une expérience sucrée poussée à l’extrême, vous pouvez trouver en épicerie des «tartes aux pets de sœurs», qui sont, en quelque sorte, un mélange de ces deux desserts. Pour une double dose de sucre !

Pour vous rendre à la Binerie Mont-Royal :

http://maps.google.ca/maps/place?oe=utf-8&client=firefox-a&ie=UTF8&q=binerie+mont+royal&fb=1&gl=ca&hq=binerie&hnear=Mont-Royal,+QC&cid=17267199761063825574&z=14

Pour trouver un restaurant Saint-Hubert :

http://www.st-hubert.com/index.fr.html

Pour cuisiner vos propres pets de soeur :

http://www.recettes.qc.ca/livre/recette.php?id=129866

Sarah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :