Publié par : Sarah | 25 mars 2011

Le temps des sucres

Probablement qu’avant même de venir visiter le Québec, vous aviez entendu parler du temps des sucres. Vous êtes chanceux car, du mois de mars au mois d’avril, c’est en plein le temps de l’année où les Québécois profitent de ce cadeau de la nature pour fêter. La prochaine destination culinaire à découvrir : la cabane à sucre. Allez donc y faire un petit tour !

La cabane à sucre est un endroit que l’on retrouve un peu partout dans les régions du Québec. Elle est située dans le bois, dans une forêt d’érables.  Apparue à la fin du dix-neuvième siècle et exclusivement construite en bois, elle s’est modernisée en 1960, avec l’ajout de tôle sur le toit. À l’intérieur, le décor est rustique, l’atmosphère est familiale et à la fête, et c’est ainsi depuis toujours. Aller à la cabane à sucre se fait en famille ou avec son groupe d’amis, c’est une activité de retrouvailles, tout comme son but d’origine : jadis, après les journées de travail  passées dehors, les familles s’y retrouvaient pour partager leur journée et se reposer. On y mange et on renoue avec la nature.

Cabane à sucre

Cabane à sucre

Les historiens croient que ce sont les Amérindiens qui ont été les précurseurs de l’eau d’érable, en apprenant aux colons français l’art de faire bouillir cette eau. Avec cette base, ces derniers ont fini par perfectionner une technique pour la transformer en sirop. L’eau d’érable est prise à même l’arbre : on y perce un trou qui vient intercepter la sève pour qu’elle tombe dans des récipients.

eau

Récipient à eau dérable

 Le sirop d’érable est composé à 97% d’eau, de sucrose, de fructose et de glucose, mais c’est un sucre qui est entièrement naturel (pour les amoureux du sucre donc, pas de problème !).  C’est un puissant symbole qui caractérise le peuple québécois.

sirop d'érable

Sirop dérable

Au menu de la cabane à sucre : oreilles de christ, fèves au lard (communément appelées «bines»), jambon, œufs, soupe aux pois, cretons et crêpes. Pour bien déguster votre repas, il faut tout arroser de sirop d’érable (oui, oui, même les œufs !), qui coule à flot dans les cabanes à sucre. Pour un deuxième dessert ensuite, sortez à l’extérieur de la cabane et trouvez l’endroit où l’on fait de la tire sur la neige.

Tire d'érable

Tire dérable

Cette tire est en fait le sirop d’érable chauffé que l’on étend sur de la neige compacte.  Après quelques minutes, il devient plus consistant et peut être roulé sur un bâtonnet de bois. Vous verrez, c’est péché ! Pour digérer votre repas, profitez-en pour marcher dans les magnifiques sentiers qu’offrent les alentours de la cabane.

Si vous voulez en rapporter avec vous, il est facile d’en trouver en épicerie ou dans les marchés et boutiques de souvenirs. Cependant, je vous recommande d’acheter le sirop à la cabane directement. Qui plus est, elle offre souvent une panoplie de produits faits avec ce même sirop : beurre, gelée, caramel, thé, café, vinaigrette, sucre, etc. À s’en lécher les doigts !

Sarah

Pour trouver une cabane à sucre dans la région qui vous intéresse :

http://www.cabaneasucre.org/index.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :