Publié par : Anne-Marie | 2 avril 2011

À vos pagaies! À l’assaut de la Gaspésie!

Imaginez la brise du large, le clapotis des vagues, être bercé doucement par la houle, entendre les oiseaux et le bruit des pagaies frôlant la surface de l’eau. Ajoutez maintenant à cela un paysage à couper le souffle et une ambiance à faire pâlir d’envie les moines bouddhistes. C’est ce qu’il est possible d’apprécier au cours d’une excursion de kayak de mer dans la Baie de Gaspé.

Armée d’un sourire fendu jusqu’aux oreilles et d’une pointe d’excitation, j’étais prête à apprécier la magnifique journée d’été qui se levait sur la Gaspésie. En quittant le terrain où ma petite tente était installée, une soudaine envie de calme et d’évasion m’a submergée. Je ne voulais pas avoir les deux pieds sur terre. Je voulais flotter. Dans les airs? Pas trop envie. Sur l’eau? Alors pourquoi pas! Je me suis donc rendue à Grande-Grave, dans le parc national de Forillon, pour faire du kayak de mer.

C’était un matin calme et la baie n’était pas un brin agitée. J’ai donc enfilé l’équipement nécessaire, mis mon kayak à l’eau et je suis partie. C’était un moment parfait pour apprécier au maximum l’absence de civilisation, le vol des oiseaux marins, les vagues qui se fracassaient sur la côte et l’air salin. Au loin, on voyait le golfe du St-Laurent se jeter dans l’océan Atlantique. Un paysage infini et infiniment beau.

J’ai eu la chance d’assister à des spectacles plus grands que nature. Une colonie de phoques est basée sur les berges du parc national Forillon, dans la baie de Gaspé. Par un heureux hasard, alors que je naviguais doucement sur l’eau, une tête de phoque a émergé juste à côté de mon kayak. Et puis une autre. Et un autre qui me suivait. Ils semblaient tous enjoués et extrêmement curieux à l’idée de recevoir un étranger chez eux. J’ai pu admirer leurs grands yeux noirs innocents qui les rendent si attachants. Un peu plus loin durant mon trajet, je vous avertis que je suis extrêmement chanceuse, une baleine (plus précisément un petit rorqual) a surgi à quelques mètres de mon embarcation. Ce fût sans aucun doute l’apogée de mon excursion. Ces mammifères sont énormes mais à la fois gracieux, et j’ai eu le privilège de l’admirer durant quelques minutes sans que les bateaux d’observation de baleines m’assaillent. J’étais seule. Seule dans le silence, seule avec la bête. Ce moment restera gravé dans ma mémoire à jamais.

Si vous ne disposez pas d’équipements ou que vous ne voulez pas partir seuls, des excursions de kayak sont offertes par Aube Aventure, une coopérative de plein air, à Cap-aux-Os.

En entrant dans la petite cabane servant de guichet, j’ai pu constater au premier contact la gentillesse des employés et l’accessibilité de leurs excursions. Des gens de tout âge et des familles prenaient part à l’activité. Prochaine étape, l’équipement et la formation.

Pas besoin de porter vos plus beaux vêtements pour aller pagayer, oh croyez-moi! La première pièce d’équipement à enfiler est la fameuse jupette, vous savez ce merveilleux bout de tissu qui ferme le trou dans lequel vous êtes assis? Elle ressemble à un tube de tissus étanche ajusté sur le corps, qui se termine en une pièce ovale et très peu stylisée. Ajoutez à cela une belle veste de flottaison individuelle d’une couleur généralement douteuse. Une fois tout le monde mis sur son 31, l’arsenal de petits canetons (oui, nous ressemblons tous à des canards!) écoute le canard en chef pour la formation. Pour que tous les regards s’accrochent sur nous, quoi de mieux que de nous faire pagayer dans les airs, les deux pieds bien ancrés au sol! On nous apprend également la technique du cowboy. Je vous laisse le soin d’aller la découvrir par vous-mêmes…

Une fois tous les kayaks mis à l’eau, nous quittons la plage de galets tels de petits canetons guidés par leur maman canne. À bord de kayaks simples ou doubles, chacun peut profiter pleinement de son expérience sur la magnifique baie de Gaspé. Un des avantages du kayak est que c’est une embarcation très stable avec laquelle il n’est pas difficile de pagayer et d’avancer à un bon rythme. Ce qui est incroyable, c’est la proximité qu’il nous donne avec l’eau. Les guides accompagnateurs font quelques interventions au cours de l’excursion pour vous en apprendre sur le parc national Forillon, ainsi que sur l’environnement marin exceptionnel de la baie.

Difficulté: Accessible à tous.

Anne-Marie

Sites internet :

http://www.aubeaventure.com

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/qc/forillon/index.aspx

Comment s’y rendre: Prenez note que le Parc national de Forillon se situe à environ 11 heures 30 minutes de voiture de Montréal.

Cap aux-Os

http://maps.google.ca/maps?hl=fr&biw=1436&bih=715&q=parc%20national%20forillon&wrapid=tlif130013868868711&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wl

Grande-Grave

http://maps.google.ca/maps?hl=fr&biw=1436&bih=715&q=parc%20national%20forillon&wrapid=tlif130013868868711&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :